arthur hoffner

 

« Dépourvue de son utilité première, la fontaine d’intérieur est devenue un objet désuet, voire un cliché kitsch. Quoi qu’on pense de cet ornement, on cède volontiers à la fascination devant l’eau qui coule à l’infini, on la regarde, on l’écoute. L’ambiguïté de cet accessoire est exploitée ici pour dessiner des dispositifs harmonieux et malicieux qui prennent place dans la maison. C’est justement l’univers domestique, et particulièrement celui du lavage de la vaisselle, qui est transfiguré par la collection. Le matériel de plomberie — visible — sert de base aux compositions. Siphons, tuyaux en PVC, tubes chromés et bagues en cuivre sont sélectionnés pour leurs qualités fonctionnelles autant qu’esthétiques. Utilisés bruts ou délicatement peints, ils sont combinés à des bols en céramique, des entonnoirs en plastique, des plateaux en marbre ou des éponges de cuisine. Ces ensembles hétéroclites sont harmonisés par des dégradés pastel qui semblent remonter par capillarité dans la matière solide. La charge décorative est mise en exergue par le traitement du liquide coloré qui s’écoule en cascades incertaines d’un contenant à l’autre, créant ainsi un lien entre les formes. On peut se laisser aller au plaisir de la contemplation hypnotique, qu’elle soit méditative ou récréative. » Magali Guérin

Né en 1990, Arthur Hoffner obtient un diplôme en arts appliqués à l’École Boulle puis un diplôme à l’ENSCI - Les Ateliers, Paris. Deux de ses projets sont déjà édités, l’un par Cinna, l’autre chez Bibelo, et il a signé du mobilier pour la Gaité Lyrique. Ses fontaines d’intérieur étaient sélectionnées en 2017 pour la Design Parade 12 de la Villa Noailles (Hyères) où elles ont obtenu le Prix du Public.

Site web de l'artiste : http://www.arthurhoffner.fr/